Bille en tête

Consigne : Le but de ce jeu d’atelier d’écriture est de rédiger un texte dans lequel ce sont les choses qui parlent.

Mon texte :

Aller, j’y vais bille en tête, en mode patinoire, sur la surface opalescente de ma copine toujours à la page… Pas trop grenue, la miss, certes sa blancheur extrême manque du bronzage reconditionné, mais le contact est excellent, on risque de devenir amis, c’est sûr !

Mes circonvolutions la chatouillent un brin, je lui tatoue sur la peau des déliés d’espérance, j’y trace des vers, des strophes, des alexandrins aux douzains composites et je zappe !

Je zappe en couleurs ; tantôt rouge ou bleu, tantôt vert ou noir, ma mie épouse des volumes, brasse de la gaieté. On y conjugue hardiment un petit air de fête, des flonflons pétillants, on y croise Jacques Tati sur son vélo, tout en facteur vêtu, slalomant approximativement après moult canons… y’a de la liesse, y’a d’la fanfare, y’a… la fin d’un rêve !

À mon grand désespoir, j’entends ce salopiaud d’auteur déclamer victorieusement : « il ne me reste plus qu’à taper ce texte ! »

bille en tête.png, juin 2020

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://ecritreve.fr/anosplumes/index.php?trackback/53

Fil des commentaires de ce billet