dimanche 26 avril 2020

Homonymes

Pour ces écrits, je me suis librement inspiré d’une proposition de Sandra Dulier que vous pourrez découvrir en cliquant ICI.

Le défi consiste toujours à utiliser des homonymes (homophones ou homographes) mais, par contre, en en mettant le plus possible dans un texte le plus court possible. L’ensemble, là aussi, doit conserver un sens.

Définitions (dictionnaire antidote) :
Homonyme : Chacun de deux ou plusieurs mots qui ont une orthographe identique (homographes) ou une prononciation identique (homophones), mais un sens différent.

Pour le premier, j’ai un peu triché ; je sais, c’est pas bien !

Lire la suite...

La course

Vous êtes journaliste et relatez un évènement ou un fait divers. Dans votre texte, vous devez introduire une ou deux citations de Pierre Dac.

Lire la suite...

L'après

Consigne : Tout en s’inspirant d’une œuvre d’art que vous aurez choisie, écrivez un texte court contenant le plus de conjonctions de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) possibles.

Lire la suite...

Rimes

Rimes en Uche

Y’a des fourmis qui buchent
Et des abeilles dans la ruche
Un papillon en fanfreluche
Les prend pour des nunuches.

Rimes en Ouche

Une mouche
Louche
Sur une souche
Sans escarmouche

Rimes en euse

Une mante religieuse
D’humeur furieuse
Reste pieuse
Près de sa veilleuse.

mante-religieuse.jpg, avr. 2020

Marais salant

De son râteau
L’homme ratisse l’eau
Et attire le condiment
Sur les berges du marais salant.

Œuvrant sans lassitude
L’artisan, comme par habitude
Dépose son remarquable or blanc
Dans sa brouette sans faux semblant.

Il s’en ira vendre finalement
Au marchand sans empressement
Sa si précieuse halite
Si prête à relever la marmite.

Guerande-HD-768x1024.png, avr. 2020

Harmonie

Consigne :
Sur la semaine qui arrive, repérer chaque jour un évènement qui évoque la beauté sous toutes ses formes. Le jour de l’atelier, écrire sur ces moments qui nous ont fait évoquer la beauté…
Inspiré du jeu présenté dans le livre de Pierre Ménard, « Comment écrire au quotidien ? »

Lire la suite...

Logo-Rallye ou le parcours obligé

  • La liste des mots du groupe à intégrer impérativement dans le texte : bruit, café, trajet, chaleur, émotion, souffrance, aller, arc-en-ciel, odeur, maximum, véhément, angoisse, statue, verdure, calme, élan.
  • Temps imparti pour rédiger : 30 minutes

Lire la suite...

Recette à la grimace

Atteindre des limites
Mais avec discrétion…

Patienter pour que le caillou
Ne rechigne plus à devenir oiseau
Siffler sur la vieillesse du silence
Et boucher ses oreilles
Sur d’adultes propos.

Relever l’ancre avec fracas
Pour lifter les grimaces
À l’aube du renouveau..

Recette en triolet

Pour écrire un bon poème
Nul besoin de grandes questions
Prendre ce que le vent amène

Ajouter de vieux phonèmes
Et éviter les requiem
Avec les mots, point de baston
La rime est ce qu’il aime
Il revivra à la saison

Haïku argentin

Librement inspiré d’un jeu oulipien.

Présentation :

  • Choisir un mot de trois syllabes
  • Écrire un poème de trois strophes intégrant ces syllabes
  • Le premier vers ne doit contenir que 5 pieds
  • Le second 7 pieds
  • Le troisième 5 pieds

J’ai opté volontairement vers un style plutôt surréaliste.

haiku-argentin.png, avr. 2020

samedi 25 avril 2020

Queue de poisson

Texte réalisé dans le cadre d’un atelier d’écriture que j’animais, les mots obligatoires (choisis par les participants) étaient :

«rédemption, eau, salut, horizon et tour»

Nous avions une 1/2 heure pour écrire.

Pour l’occasion, j’ai choisi de flirter avec le calembour et de jouer avec les différents niveaux de langages :

Lire la suite...

Jeux de mots

Et si les mots correspondaient au sens d’autres mots ?

J’ai proposé ce jeu au cours d’un atelier d’écriture.

Mes mots étaient :

  • Rêves signifie rayons
  • Bleu veut dire jaune
  • Mères correspond à vagues
  • Frères au lieu de courants
  • Père-Noël pour poissons
  • S’envoler pour frétiller
  • Canicule pour le large
  • Glace pour mer
  • Sieste à la place d’après-midi
  • Constitutionnel pour estival
  • Fauteuil signifie requin
  • Penser veut dire passer
  • Canapé correspond à coin
  • Lunette passe pour faim
  • Ville pour banc
  • Auréole pour appétit
  • Dictionnaire pour loup.

En prenant un mot pour un autre, voilà ce que donne mon texte :

Une pluie de rêves arrivait sur le bleu du sable. Les mères se fracassaient sur le rivage et les frères tourbillonnaient au large. Les bancs de Père-Noël s’envolaient dans la canicule de glace en dévorant du plancton pendant la sieste constitutionnelle. Un fauteuil vint à penser dans le canapé, il fut pris d’une lunette féroce et la ville ne suffit point à calmer son auréole.

Moralité : une ville de Père-Noël n’apaise pas une lunette de dictionnaire !

Surréaliste, non ? À vous de tester !

Si vous avez du mal à donner un autre sens aux mots, faites une liste de mots puis appliquez la méthode du « mot plus 7 ». Prenez un dictionnaire, choisissez un mot puis rendez-vous au septième mot après le vôtre. Notez-le en face. Pratiquez ainsi pour chaque mot de la liste puis écrivez un texte. N’hésitez pas à partager le vôtre !

Tranches de vies

La tronche dans le filet
La confiance en rade
Une fâcheuse fâcherie
Fauchait la fashion

Une fois passé les noms d’oiseaux
Il fallait passer à plus hard
À la «métale» gueulande

Le tarbouiffe sur le carreau
Façon reine de cœur
À voir venir
Et à protester du moment
Où le moment s’emmêle
Dans les mailles du filet.

https://ecritreve.fr/anosplumes/public/Poe_sieTranches-de-vies-643x1024.jpg

J'écoute Fécamp

Ce texte a été écrit lors d’un atelier d’écriture que j’animais.
J’avais intitulé ce jeu « À la manière de j’écoute Istanbul de Orhan Veli« .
Il fallait décrire une ville ou un lieu en commençant par j’écoute, j’ai choisi Fécamp

https://ecritreve.fr/anosplumes/public/batiment_antan2.png

Lire la suite...

page 3 de 3 -