dimanche 26 avril 2020

Les poupées russes

Dans ma tête
Il y a des poèmes
Dans mes poèmes
Il y a des strophes
Dans mes strophes
Il y a des vers
Dans mes vers
Il y a des mots
Dans mes mots
Il y a des lettres
Dans mes lettres
Il y a du son
Dans ma tête
Dansent les sons

Russian_dolls.jpg, avr. 2020

Acrostiches textuels

À partir de la phrase « tout sera pâle et gris »

Tout le monde s’active, il
Sera bientôt minuit et le revenant
Pâle et tremblant rendra tout de suite
Gris les cheveux de l’assistance.

À partir de la phrase « dans les toilettes d’un café »

Dans un passé lointain
Les dames d’origine bourgeoise portaient des
Toilettes achetées à Paris près
D’un boulevard creusé non loin d’un
Café peuplé de rieurs prolétaires.

À partir de la phrase «il reprit sa respiration »

Il ne fallut pas grand chose, il
Reprit sa marche forcée vers la ville
Sa conscience vacilla et sa
Respiration devint douloureuse et fugace.

Si un jour

Poèmes courts réalisés en atelier d’écriture à partir de la consigne suivante : Chaque début de texte doit impérativement commencer par « si un jour ».

Lire la suite...

Pour un passionnant verbiage

Un généreux donateur
Dans une notable colère
Ivre de phrases empiriques
A distribué quelques lettres iniques
Aux équations malicieuses

La force du rouge
Dans les corrections systématiques
Rend la marge anxieuse
Et l’élève énervé

logo5-2.png, avr. 2020

Rimes

Ça rime
Sans frime
Ma strophe
Sans catastrophe

Ça rime
Sans prime
Des vers
Mais sans Baudelaire

Ça rime
Sans crime
Des pieds
Sans s’effrayer

Ça rime
Sans centimes
Mon recueil
Sans mille-feuille

Rimes-860x1024.png, avr. 2020

La vue

La vue
Évite bien des bévues
Comme d’être pris au dépourvu
Ou de finir en garde à vue

Quand je passe ses avantages en revue
Rien ne bouleverse mon point de vue
Ni l’impression de déjà vu
Même pas un air de m’as-tu-vu

Si tu n’as rien de prévu
Et que d’une bonne heure tu es pourvu
Je te prêterais ma longue vue
T’auras des astres une entrevue

œil-1.png, avr. 2020

Écrire enfin !

Prendre son clavier, taper quelques lettres, quelques phrases, imaginer une aventure ; se documenter, parcourir le temps et l’espace, s’installer dans une époque, se mettre à la place de ; explorer, deviner, émettre une hypothèse, retracer des chemins, ouvrir des champs et rêver encore…

Les paragraphes s’unissent pour accoucher d’un texte, opuscule lu et relu, exprimé à voix haute jusqu’à buter, corriger, modifier, couper, coller, aligner.

Puis le sourire point, voilà, c’est ma nouvelle… nouvelle !

Pont-Audemer3-1024x575.jpg, avr. 2020

Acrostiche

Cet acrostiche est un petit jeu classique réalisé en atelier d’écriture.
Chaque lettre en début de vers est une lettre de mon prénom.
Ainsi, vous pourrez retrouver intégralement mon prénom à la verticale).

Juste le temps d’écrire
Est-ce s’accrocher et
Accepter le défi d’un
Nuage de mots ?

Cocarde d’idées
Les verbes glissent
Au-delà des marges
Une vague d’émotion
Déshabille mes rimes
Et modifie le tempo.

Vous en voulez un autre ?
Toujours avec mon prénom, celui-ci est plus ancien :

Jʼaimerais tant
Encourager lʼhumain
À ne plus sʼentretuer dans
Nos natures dénaturées.

Cʼest un rêve
Lʼhistoire dʼun songe démesuré
Auquel rien ne me préparait
Une lettre ouverte sur lʼavenir
Dégrippant les chaînes
Et ouvrant la porte des cachots.

charlot.png, avr. 2020

Pluie

La pluie
Bruine passagère
Étend son voile
Sur la forêt.

Les feuilles bruissantes
Sous l’impulsion d’une brise
Éclaboussent sans retenue
Leurs voisines du dessous.

Le soleil
Pourtant
Risque un rayon
Et pose dans les ramures
Un arc aux teintes délicates.

L’ondée
De concert
Calme son ardeur
Et lève paisiblement
Son pendillon de gouttelettes.

Il n’en faut pas plus
Pour que reprennent les chants
Pour que frémissement les fougères
Pour que le murmure des passages
Annonce la clémence du temps.

Alors
Tout s’anime
Le claquement de l’envol
D’une nuée d’oiseaux
Envahit tout l’espace
C’est un rythme
Une mélodie échevelée
Un hymne à l’incertitude.

Mais
Brusquement
Une bise lugubre
Ramène ses guêtres
Avec ses régiments de nuages
Et des hallebardes cinglantes
s’abattent sur l’instant.

Alors
Tout se tait à nouveau
Il ne reste
Que le cinglement de l’orage
Et le ruissèlement de l’eau
Sur un sol engorgé.

Ondée-768x1024.png, avr. 2020

Flash

Quelques poèmes de type flash, ce ne sont pas des haïkus car ils n’en respectent pas les règles ; l’objectif était d’écrire trois vers exprimant (en peu de mots) une expression, un sentiment ou un ressenti.

Lire la suite...

Menu calviniste

Le but de ce jeu d’atelier d’écriture était de se servir du champ lexical pour concevoir un menu thématique (comme au restaurant) en rapport avec un métier, une période de l’Histoire, une émotion etc.

Pour ma part, j’ai choisi d’évoquer l’histoire de Jean Calvin, grande figure du protestantisme.

Lire la suite...

Fratries

Ce mercredi-là, j’ai invité les écrivants à s’exprimer dans un jeu de réécriture (déjà proposé dans le cadre d’un atelier d’écriture par un autre animateur à la bibliothèque Parment à Rouen). Nous sommes repartis d’un incipit commun, une phrase tirée du roman « Un amour de Geek » de Luc Blanvillain :

« C’est pas vrai !! hurla Thomas, furieux, en balançant sa souris contre le mur. Je me suis fait exclure du jeu par l’administrateur réseau ! »

Pauline, sa petite sœur, qui lisait un livre de filles, assise en tailleur dans le grand fauteuil, répondit calmement : »

Lire la suite...

Homonymes

Pour ces écrits, je me suis librement inspiré d’une proposition de Sandra Dulier que vous pourrez découvrir en cliquant ICI.

Le défi consiste toujours à utiliser des homonymes (homophones ou homographes) mais, par contre, en en mettant le plus possible dans un texte le plus court possible. L’ensemble, là aussi, doit conserver un sens.

Définitions (dictionnaire antidote) :
Homonyme : Chacun de deux ou plusieurs mots qui ont une orthographe identique (homographes) ou une prononciation identique (homophones), mais un sens différent.

Pour le premier, j’ai un peu triché ; je sais, c’est pas bien !

Lire la suite...

La course

Vous êtes journaliste et relatez un évènement ou un fait divers. Dans votre texte, vous devez introduire une ou deux citations de Pierre Dac.

Lire la suite...

L'après

Consigne : Tout en s’inspirant d’une œuvre d’art que vous aurez choisie, écrivez un texte court contenant le plus de conjonctions de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) possibles.

Lire la suite...

Rimes

Rimes en Uche

Y’a des fourmis qui buchent
Et des abeilles dans la ruche
Un papillon en fanfreluche
Les prend pour des nunuches.

Rimes en Ouche

Une mouche
Louche
Sur une souche
Sans escarmouche

Rimes en euse

Une mante religieuse
D’humeur furieuse
Reste pieuse
Près de sa veilleuse.

mante-religieuse.jpg, avr. 2020

Marais salant

De son râteau
L’homme ratisse l’eau
Et attire le condiment
Sur les berges du marais salant.

Œuvrant sans lassitude
L’artisan, comme par habitude
Dépose son remarquable or blanc
Dans sa brouette sans faux semblant.

Il s’en ira vendre finalement
Au marchand sans empressement
Sa si précieuse halite
Si prête à relever la marmite.

Guerande-HD-768x1024.png, avr. 2020

Harmonie

Consigne :
Sur la semaine qui arrive, repérer chaque jour un évènement qui évoque la beauté sous toutes ses formes. Le jour de l’atelier, écrire sur ces moments qui nous ont fait évoquer la beauté…
Inspiré du jeu présenté dans le livre de Pierre Ménard, « Comment écrire au quotidien ? »

Lire la suite...

Logo-Rallye ou le parcours obligé

  • La liste des mots du groupe à intégrer impérativement dans le texte : bruit, café, trajet, chaleur, émotion, souffrance, aller, arc-en-ciel, odeur, maximum, véhément, angoisse, statue, verdure, calme, élan.
  • Temps imparti pour rédiger : 30 minutes

Lire la suite...

Recette à la grimace

Atteindre des limites
Mais avec discrétion…

Patienter pour que le caillou
Ne rechigne plus à devenir oiseau
Siffler sur la vieillesse du silence
Et boucher ses oreilles
Sur d’adultes propos.

Relever l’ancre avec fracas
Pour lifter les grimaces
À l’aube du renouveau..

- page 2 de 3 -